Négo IC/I (construction) 2017

Les conventions collectives 2013-2017 des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I) viendront à échéance le 30 avril 2017. L’équipe de négociation de l’ACQ mettra à jour cette page régulièrement pour vous informer sur les plus récentes nouvelles concernant la négociation et l’état des discussions avec l’Alliance syndicale en vue d’une entente pour les conventions collectives 2017-2021. Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec le conseiller en Relations du travail de votre région.

Les demandes patronales expliquées
Pour faciliter la compréhension des demandes patronales, nous avons créé de courtes capsules vidéo sur les différents enjeux de la négociation 2017-2021

L’ACQ réclame un conciliateur pour que la discussion sur les vrais enjeux de la négociation débute rapidement

07 FÉV. 2017

réglement conflits

Le processus de négociation est enclenché depuis maintenant plusieurs mois, mais dans les faits, les discussions sur les vrais enjeux n’ont toujours pas commencé. L’ACQ a tout mis en œuvre afin d’être prête le plus rapidement possible pour commencer la négociation à l’automne et elle a sollicité à maintes reprises la partie syndicale pour que les rencontres de négociation débutent le plus tôt possible.

La pression est forte de la part du gouvernement pour que la négociation s’amorce rapidement et qu’une entente soit conclue avant l’échéance des conventions collectives prévue le 30 avril 2017. La ministre du Travail, Dominique Vien, l’a indiqué lors de son passage au Congrès de l’ACQ, au début du mois d’octobre et l’a répété dans une lettre le mois suivant. L’ACQ avait bien compris le message.

Lors de la première rencontre du 19 janvier, l’équipe de négociation de l’ACQ a montré sa bonne foi d’arriver à une entente avant l’échéance du 30 avril et en indiquant vouloir discuter rapidement des enjeux importants de la négociation.  L’ACQ a demandé l’établissement d’un calendrier de rencontres et n’a pas cherché à perdre indûment de temps sur la signature d’un protocole qui par le passé, n’a jamais démontré son utilité. La rencontre s’est malheureusement terminée rapidement.

Après que la demande de l’ACQ auprès de l’Alliance syndicale de donner des dates sur une longue période pour discuter des vrais enjeux, soit restée lettre morte, l’ACQ n’a eu d’autre choix que de demander au ministère du Travail de nommer un conciliateur. En quelques jours, la ministre du Travail procédait à la nomination d’une conciliatrice pour rapprocher les parties et favoriser le dialogue afin de trouver un terrain d’entente.

L’ACQ salue la décision rapide de la ministre du Travail. D’ailleurs, en quelques jours, l’arrivée de la conciliatrice a déjà eu son effet sur les parties puisque l’Alliance syndicale a accepté un calendrier de rencontres jusqu’au 30 avril, une situation rarement observée à la table des secteurs institutionnel-commercial et industriel depuis 20 ans.

La prochaine rencontre aura lieu le 8 février prochain. Le mot d’ordre à l’ACQ demeure : ne restons pas campés sur nos positions, passons en mode solutions. Malgré un début tardif de la négociation, l’arrivée d’une conciliatrice nous permet de croire qu’une entente est toujours possible avant le 30 avril.

 


Plus d'articles sur la négo:

Asociation de la construction du Québec

Contactez un conseiller en relations du travail ACQ

Québec
418 687-1992

Sherbrooke
819 566-7077

Gatineau
819 770-1818

Rimouski
418 724-4044

Trois-Rivières
819 840-1286

Drummondville
819 477-1448

Sainte-Catherine
450 638-2005

Sept-Îles
418 968-9302

Saguenay
418 548-4678

Montréal et environs
514 354-0609

nego@prov.acq.org