En 2017,
Donnez congé à votre fax
Restez informé, abonnez-vous à l’infolettre

Abonnez vous à l'infolettre Négo

Encore aucune discussion sur les enjeux : quelles sont les vraies intentions des syndicats ?

21 MARS 2017

Réglements de conflit

Le 10 mars dernier, les parties patronales et syndicales ont déposé l’ensemble de leurs demandes à la table de négociation des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). Ainsi, autant les clauses générales que les clauses particulières visant les métiers sont maintenant connues, tel que le prévoyait l’entente sur les modalités et structures de la négociation conclue le 13 février dernier. Cependant, cela n’a pas permis aux discussions sur les vrais enjeux de débuter.

Vers des mandats de grève

Les demandes patronales dans les documents déposés représentent les positions de départ de la négociation et sont sujettes à modifications au cours des discussions. L’Alliance syndicale s’est toutefois bien gardée de mentionner ce détail en les diffusant à tous les travailleurs. Par son geste, l’Alliance syndicale a ainsi rompu un engagement de ne pas négocier sur la place publique. Cette fuite délibérée tombe particulièrement à point pour les syndicats qui tiennent actuellement des assemblées pour obtenir des mandats de grève, sans même avoir commencé la discussion sur les vrais enjeux. L’ACQ déplore la situation, mais n’est pas surprise de ce comportement des syndicats qui se répète d’une négociation à l’autre.

Profitant du fait que certaines rencontres de négociation aient été annulées par la partie syndicale au cours des dernières semaines, des membres de l’équipe de négociation de l’ACQ ont amorcé une tournée d’information auprès des entrepreneurs et des médias dans certaines régions. Pendant ce temps, l’équipe des relations du travail de l’ACQ est à pied d’œuvre pour faire l’analyse globale et l’estimation de la valeur des demandes syndicales.

L’Alliance syndicale relance le débat sur la rétroactivité

L’Alliance syndicale a réactivé une pétition pour ouvrir la loi R-20, en pleine négociation, pour réclamer la rétroactivité salariale dans l’industrie. L’Alliance syndicale pénalise ses membres en annulant des rencontres de négociation, en retardant les discussions sur les vrais enjeux et en repoussant ainsi la date d’une éventuelle entente. La réalité, bien connue par l’Alliance syndicale, est que la rétroactivité salariale est impraticable dans notre industrie.

Les contrats forfaitaires sont un standard dans l’industrie et les coûts doivent être connus d’avance. La facture au client ne peut être ajustée a posteriori lorsque les travaux ont été effectués aux conditions qui prévalaient à ce moment. Les mouvements de main-d’œuvre ainsi que la nature des contrats forfaitaires rendent inapplicable le paiement de rétroactivité.

La vérité est que la solution à la rétroactivité salariale passe par une entente à la table de négociation. Plus vite commenceront les discussions sur les vrais enjeux, plus vite une entente sera conclue et plus vite elle entrera en vigueur.

Tableau de bord du 21 mars

Une rencontre a eu lieu le 16 mars dernier. Lors de cette rencontre, les discussions ont encore porté sur les modalités de négociation et non pas sur les enjeux. Plus le temps passe sans réelles avancées, plus les chances d’arriver à une entente au 30 avril diminuent. Les icônes du tableau de bord demeurent donc toutes de couleur orange.

Tableau de bord négo IC/I en date du 21 mars 2017

Temps supplémentaire

Temps supplémentaire

Salaire

Salaire

Horaire de travail

Horaire travail

Frais de déplacement

Frais de déplacement

Mobilité de la main d’œuvre

Mobilité de la main d’œuvre

Période d’essai

Période d’essai

Indemnité d’équipement de sécurité

Indemnité d’équipement de sécurité

Chef de groupe et chef d’équipe

Chef de groupe et chef d’équipe

Notion d’industrie lourde

Notion d’industrie lourde

Primes

Primes

Indemnité pour intempérie

Indemnité pour intempérie

Résolution de conflits

Moyen alternatif de règlements des conflits

Légende

orange Discussion à venir
jaune Négociation en cours
rouge Pas d’entente en vue
vert Accord de principe

Plus d'articles sur la négo:

 

Asociation de la construction du Québec

Contactez un conseiller en relations du travail ACQ

Québec
418 687-1992

Sherbrooke
819 566-7077

Gatineau
819 770-1818

Rimouski
418 724-4044

Trois-Rivières
819 840-1286

Drummondville
819 477-1448

Sainte-Catherine
450 638-2005

Sept-Îles
418 968-9302

Saguenay
418 548-4678

Montréal et environs
514 354-0609

nego@prov.acq.org