Négo IC/I (construction) 2017

Les conventions collectives 2013-2017 des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I) viendront à échéance le 30 avril 2017. L’équipe de négociation de l’ACQ mettra à jour cette page régulièrement pour vous informer sur les plus récentes nouvelles concernant la négociation et l’état des discussions avec l’Alliance syndicale en vue d’une entente pour les conventions collectives 2017-2021. Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec le conseiller en Relations du travail de votre région.

Les demandes patronales expliquées
Pour faciliter la compréhension des demandes patronales, nous avons créé de courtes capsules vidéo sur les différents enjeux de la négociation 2017-2021

La grève est terminée : le gouvernement dépose une loi spéciale

29 MAI 2017

Message

Après un long et difficile processus de négociation et de grève, le gouvernement a finalement décidé d’imposer une loi spéciale dans le but de mettre fin au conflit de travail dans les secteurs IC/I. Cette loi prévoit un retour au travail de tous les salariés le mercredi 31 mai 2017, selon l’horaire habituel. L’objectif principal de l’intervention du gouvernement correspond à la reprise et à l’exécution normale des travaux interrompus en raison de la grève sur l’ensemble des chantiers IC/I.

Bien qu’il mette fin à la grève qui coûte cher à l’économie du Québec, ce projet de loi est contre les intérêts des entrepreneurs, estime l’ACQ. Dans un premier temps, il accorde une augmentation salariale de 1,8 % aux travailleurs, mais ne tient compte d’aucune demande patronale. De plus, le processus d’arbitrage proposé dans le projet de loi va clairement limiter la capacité des entrepreneurs à soumettre des demandes patronales sur les sujets qu’ils jugent prioritaires, puisque le choix des sujets sera déterminé par la ministre du Travail.

Rappelons que dimanche après-midi, après un blitz de négociation de 48 heures, l’ACQ avait déposé une offre finale à l’Alliance syndicale. Selon nous, cette proposition rencontrait les exigences des syndicats. Nous avions pris en considération la conciliation travail-famille en renonçant entre autres à implanter de nouvelles plages horaires et en renonçant aussi à la reprise volontaire des travaux le samedi à taux simple en cas d’intempérie. Malgré tous les efforts déployés par la partie patronale, rien n’a permis de faire aboutir les discussions.

Alors que l’industrie doit se doter d’une plus grande flexibilité en matière d’horaires de travail pour être plus compétitive, l’Alliance syndicale a préféré le statu quo. Comme en 2013, nous croyons qu’il est irréaliste de continuer ainsi, principalement en raison des différentes pressions qui s’exercent sur notre industrie.

Conditions de travail applicables

La loi spéciale renouvelle les conventions collectives des secteurs IC/I échues depuis le 30 avril dernier, c’est-à-dire que les conditions de travail prévalant avant la grève continueront de s’appliquer dès le retour au travail des salariés. Toutefois, les taux de salaire applicables seront majorés de 1,8 % dès le 31 mai 2017.

Amendes

Des amendes importantes sont prévues pour quiconque contrevient à la loi spéciale. Elles sont applicables pour chaque jour ou partie de jour pendant lequel dure la contravention.

Les amendes sont :

  • De 100 $ à 500 $ : salarié.
  • De 7 000 $ à 35 000 $ : dirigeant, employé ou représentant d’une association représentative; association de salariés affiliée à une association représentative; dirigeant ou représentant d’un employeur; dirigeant ou représentant de l’association d’employeurs ou association sectorielle d’employeurs.
  • De 25 000 $ à 125 000 $ : association représentative ou association affiliée à une association représentative; employeur; association d’employeurs ou association sectorielle d’employeurs.

Processus

En vertu de la loi spéciale, l’Alliance syndicale et l’ACQ devront poursuivre les négociations concernant les conditions de travail applicables d’ici le 30 octobre 2017.
Si les parties n’en arrivent pas à une entente à cette date, un processus d’arbitrage s’enclenchera, processus par lequel la ministre du Travail choisira les sujets à être soumis en arbitrage. L’arbitrage devra se terminer afin qu’une entente puisse être mise en œuvre pour le 1er mai 2018.


Plus d'articles sur la négo:

Asociation de la construction du Québec

Contactez un conseiller en relations du travail ACQ

Québec
418 687-1992

Sherbrooke
819 566-7077

Gatineau
819 770-1818

Rimouski
418 724-4044

Trois-Rivières
819 840-1286

Drummondville
819 477-1448

Sainte-Catherine
450 638-2005

Sept-Îles
418 968-9302

Saguenay
418 548-4678

Montréal et environs
514 354-0609

nego@prov.acq.org