Association de la construction du Québec

Vous utilisez un navigateur obsolète. S'il vous plaît, mettez à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience.

Négociation du secteur de la construction : une entente est à portée de main

Communiqué

Partager Négociation du secteur de la construction : une entente est à portée de main

Alors que les conventions collectives sont arrivées à échéance vendredi soir à minuit, l’Association de la construction du Québec (ACQ) invite les syndicats à réévaluer l’offre qui leur a été présentée le 30 mars dernier. Cette offre a été déposée un mois exactement avant l’échéance des conventions collectives, dans l’optique que les travailleurs obtiennent leurs augmentations au 1er mai 2021.

Une offre plus que raisonnable

Alors que l’heure est à la relance de l’économie, l’ACQ a jugé raisonnable d’offrir aux travailleurs de la construction des augmentations salariales ainsi que des augmentations de cotisations significatives aux régimes de retraite et régime d’assurances collectives.

Au 30 mars, l’ACQ a mis sur la table des augmentations salariales de 7,5 % sur 4 ans, en plus des 425 M$ déboursés annuellement dans le régime d’assurances MEDIC par les employeurs, alors que les salariés auraient uniquement 42,5 M$ par année à débourser pour assurer la pérennité du régime. De plus, une indexation des cotisations des employeurs au régime de retraite était prévue, sans compter la bonification des frais de déplacement et des frais de chambre et pension.

En retour, l’ACQ demandait uniquement une ouverture dans les conventions collectives pour l’application des nouvelles technologies, dont l’utilisation volontaire des applications mobiles servant à poinçonner (« puncher ») les heures travaillées. L’ACQ demandait aussi que le paiement des frais de chambre et pension se fasse à partir de 125 km plutôt qu’à 120 km. Les questions touchant la mobilité régionale étaient quant à elles reléguées aux tribunaux, tel que souhaité initialement par les syndicats. [HG1] 

Une entente est toujours possible

Au cours des trois derniers mois, l’ACQ a toujours été réceptive aux demandes des syndicats et l’offre déposée le 30 mars dernier en fait foi. Dans un ultime effort d’en arriver à une entente avant l’échéance des conventions collectives vendredi dernier, l’ACQ a une fois de plus fait preuve de flexibilité.

L’ACQ continue de croire qu’une entente négociée est à portée de main, alors que l’offre déposée le 30 mars dernier est toujours sur la table et que des compromis sont toujours envisageables, pourvu que les syndicats démontrent une ouverture à moderniser un tant soit peu les conventions collectives.

À propos de l’ACQ
Principal groupe de promotion et de défense des intérêts des entrepreneurs de l’industrie québécoise de la construction, l’Association de la construction du Québec (ACQ) est le plus important regroupement multisectoriel à adhésion volontaire de cette industrie. En vertu de la loi R-20, l’ACQ est l’agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). L’ACQ représente près de 18 000 entreprises qui génèrent plus de 62 % des heures totales travaillées et déclarées dans l’industrie. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l’entremise de sa filiale ACQ Résidentiel. Grâce à un réseau de 10 associations régionales implantées dans 17 villes du Québec, elle offre à ses membres une multitude d’outils et de services.

Pour information
Guillaume Houle | Relations médias
Téléphone : 514 354-8249, poste 2173
Cellulaire : 514 607-7210
houleg@acq.org
Twitter : @ACQprovinciale

Contact presse et médias

Guillaume Houle
Responsable des affaires publiques

9200, boul. Métropolitain Est
Montréal QC H1K 4L2

Téléphone : 514 354-8249, p. 2173
Cellulaire : 514 607-7210
Sans frais : 1 888 868-3424
Télécopieur : 514 354-8292
Courriel : medias@acq.org

Si vous souhaitez consulter nos communiqués, nous vous invitons à visiter notre salle de presse ou encore via CNW.