Association de la construction du Québec

Vous utilisez un navigateur obsolète. S'il vous plaît, mettez à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience.

PL 61 : l’ACQ invite les parlementaires à mettre la partisanerie de côté pour assurer la survie de plusieurs entreprises de construction

Communiqué

Partager PL 61 : l’ACQ invite les parlementaires à mettre la partisanerie de côté pour assurer la survie de plusieurs entreprises de construction

L’Association de la construction du Québec (ACQ) invite l’ensemble des parlementaires à mettre la partisanerie de côté et à adopter un calendrier de paiement obligatoire avant la fin de la session parlementaire. L’ACQ estime que plusieurs entreprises pourraient ne pas survivre à l’été, faute de liquidités, si le gouvernement ne procède pas à l’adoption d’un tel principe rapidement.

« Or, les entreprises de construction ne doivent pas faire les frais d’une joute politique. Dans le contexte où la construction a été arrêtée pendant 6 semaines à cause de la pandémie, plusieurs petits entrepreneurs, notamment en région, pourraient ne pas survivre à une période aussi longue sans aucune entrée d’argent », soutient Jean-François Arbour, ing., président de l’ACQ.

Il faut rappeler que selon une étude effectuée par Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) en 2015, la moyenne des délais de paiement était de 80 jours, au lieu des 30 jours normaux, et que cela prive l’économie québécoise de 7,2 milliards de dollars annuellement.

« Le projet de loi 61 répondait à nos attentes, mais aujourd’hui, ce que nous demandons aux parlementaires, c’est d’aller de l’avant avec l’adoption d’un calendrier de paiement obligatoire, qui s’appliquerait également aux organismes municipaux, et ce, peu importe le moyen législatif utilisé. La relance de l’économie du Québec dépend en grande partie de notre industrie et les entrepreneurs ont besoin de ces liquidités pour se sortir la tête de l’eau », conclut le président de l’ACQ.

À propos de l’ACQ
Principal groupe de promotion et de défense des intérêts des entrepreneurs de l’industrie québécoise de la construction, l’Association de la construction du Québec (ACQ) est le plus important regroupement multisectoriel à adhésion volontaire de cette industrie. En vertu de la loi R-20, l’ACQ est l’agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). L’ACQ représente 17 719 entreprises qui génèrent plus de 62 % des heures totales travaillées et déclarées dans l’industrie. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l’entremise de ses Plans de garantie ACQ (PGA). Grâce à un réseau de 10 associations régionales implantées dans 16 villes du Québec, elle offre à ses membres une multitude d’outils et de services.

Pour information
Guillaume Houle | Relations médias
Téléphone : 514 354-8249, poste 2173
Cellulaire : 514 607-7210
houleg@prov.acq.org
Twitter : @ACQprovinciale

Contact presse et médias

Guillaume Houle
Responsable des affaires publiques

9200, boul. Métropolitain Est
Montréal QC H1K 4L2

Téléphone : 514 354-8249, p. 2173
Cellulaire : 514 607-7210
Sans frais : 1 888 868-3424
Télécopieur : 514 354-8292
Courriel : medias@prov.acq.org

Si vous souhaitez consultez nos communiqués nous vous invitons à consulter notre salle de presse ou encore via CNW.