Association de la construction du Québec

Vous utilisez un navigateur obsolète. S'il vous plaît, mettez à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience.

Confinement : l’industrie de la construction soulagée

Communiqué

Partager Confinement : l’industrie de la construction soulagée

L’Association de la construction du Québec (ACQ) salue la décision du gouvernement de faire en sorte que les activités de la construction se poursuivent et réitère l’importance du guide des mesures sanitaires pour les chantiers de construction de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Au cours des derniers mois, les entrepreneurs en construction ont fait bonne figure en matière de prévention et ils ont su gérer de manière diligente leurs chantiers dans un contexte pandémique. « L’industrie de la construction a un bilan plus que respectable en termes de cas et d’éclosion dans nos milieux de travail. Malgré cela, nous sommes ouverts à discuter avec l’ensemble des parties prenantes de l’industrie pour améliorer nos pratiques afin de limiter davantage les risques de propagation du virus sur les chantiers de construction », soutient le président de l’ACQ, Jean-François Arbour, ing.

Pour l’ACQ, le gouvernement du Québec a pris la bonne décision au même titre que d’autres juridictions dans le monde. « Ailleurs au Canada, en Ontario, en Colombie-Britannique ou au Manitoba par exemple, la construction demeure ouverte. Même chose en France et au Royaume-Uni où les mesures de confinements sont parmi les plus sévères dans le monde », précise M. Arbour.

Fermer la construction aurait pu être désastreux pour l’économie du Québec

Selon l’ACQ, la fermeture des chantiers une seconde fois en moins de 12 mois aurait pu avoir des conséquences désastreuses pour l’économie du Québec. « Les coûts de démobilisation, de mobilisation, les pénalités liées aux retards de livraison, les pertes d’investissements étrangers, la hausse des coûts de certains matériaux comme le bois risquaient de mettre une pression à la hausse sur les coûts de construction. L’industrie de la construction est la locomotive de l’économie et sa fermeture aurait pu provoquer une vague de conséquences néfastes pour l’ensemble de l’économie du Québec », mentionne le président de l’ACQ.

À propos de l’ACQ
Principal groupe de promotion et de défense des intérêts des entrepreneurs de l’industrie québécoise de la construction, l’Association de la construction du Québec (ACQ) est le plus important regroupement multisectoriel à adhésion volontaire de cette industrie. En vertu de la loi R-20, l’ACQ est l’agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). L’ACQ représente 17 719 entreprises qui génèrent plus de 62 % des heures totales travaillées et déclarées dans l’industrie. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l’entremise de sa filiale ACQ Résidentiel. Grâce à un réseau de 10 associations régionales implantées dans 17 villes du Québec, elle offre à ses membres une multitude d’outils et de services.

Pour information
Guillaume Houle | Relations médias
Téléphone : 514 354-8249, poste 2173
Cellulaire : 514 607-7210
houleg@prov.acq.org
Twitter : @ACQprovinciale

Contact presse et médias

Guillaume Houle
Responsable des affaires publiques

9200, boul. Métropolitain Est
Montréal QC H1K 4L2

Téléphone : 514 354-8249, p. 2173
Cellulaire : 514 607-7210
Sans frais : 1 888 868-3424
Télécopieur : 514 354-8292
Courriel : medias@prov.acq.org

Si vous souhaitez consulter nos communiqués, nous vous invitons à visiter notre salle de presse ou encore via CNW.